Concert classique

Petite balade aux enfers

Photo Stefan Brion

Dans le cadre de l’opération Mon premier Festival d’Opéra, l’Opéra-Comique propose une revisite du mythe d’Orphée et Eurydice grâce à des marionnettes très originales avec la complicité de la talentueuse Valérie Lesort.

L’histoire commence dans la Grèce antique avec la jeunesse d’Orphée et son gout pour la musique et le chant. Il tombe amoureux de la nymphe Eurydice et décide de marier rapidement. Eurydice, mordue par un serpent, meurt le jour du mariage. Orphée chante son chagrin et les Dieux de l’Olympe touchés par sa voix lui envoient Amour pour lui dire qu’il peut aller chercher Eurydice aux Enfers mais il ne devra pas lui jeter un seul regard tant qu’ils seront aux Enfers…

La plasticienne Valérie Lesort propose l’œuvre de Gluck dans une version ramassée, enchantée et humoristique grâce à de superbes chanteuses (Judith Fa, Marie Lenormand et Marie-Victoire Collin) et des marionnettes magnifiques. Un piano où officie avec brio Marine Thoreau La Salle, trône sur la scène à côté d’un théâtre de marionnettes. Ce théâtre est habité par du curieux personnages : des marionnettes d’animaux fantastiques qui peuplent les Enfers mais aussi des créatures hybrides : tête humaine et corps de marionnette… tous ces êtres rappellent les marionnettes du spectacle 20 000 lieues sous les mers de la Comédie Française car c’est bien le duo Valérie Lesort – Christian Hecq (cette fois, il officie à la manipulation des marionnettes en compagnie de deux acolytes) qui était aussi aux manettes.

Il faut aussi noter l’élégante participation des jeunes de la Maîtrise Populaire de l’Opéra-Comique, positionnés de part et d’autre de la scène à la corbeille.

Un spectacle idéal pour initier les plus jeunes à l’opéra avec une histoire de la mythologie.

A l’Opéra-Comique jusqu’au 20 Septembre 2020.

https://www.opera-comique.com/fr/saisons/saison-2020/petite-balade-aux-enfers

Mise en scène, texte et scénographie : Valérie Lesort

Adaptation, direction musicale, piano : Marine Thoreau La Salle

Création lumière et scénographie : Pascal Laajili

Création des marionnettes : Sami Adjali, Carole Allemand, Valérie Lesort

Réalisation et création des peintures : Sylvie Mitault

Assistant à la mise en scène : Florimond Plantier

Orphée : Marie Lenormand

Eurydice : Judith Fa

Amour : Marie-Victoire Collin

Manipulateurs de marionnettes : Sami Adjali, Christian Hecq, Florimond Plantier

Chœur : Maîtrise Populaire de l’Opéra-Comique

Photo Stefan Brion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s