Théâtre

After the end

Dans le cadre d’Un Eté Particulier organisé par la ville de Paris, nous avons assisté à une représentation d’After the end de l’anglais Dennis Kelly dans un petit square du XIV ème arrondissement.

Louise se réveille dans un abri anti atomique, elle ne se souvient de rien. Mark l’a sauvée d’un attentat nucléaire. Dans cet espace restreint, ils vont devoir cohabiter et des aspects de leur personnalité vont se révéler plus ou moins inquiétants.

Avec ce huis clos, on voit s’installer un rapport de force qui peut à tout moment exploser entre un homme et une femme. Cette pièce de Dennis Kelly de 2005 a des accents de réalité un peu effrayante mais réaliste. Dans cette ambiance au goût de fin du monde, nous découvrons que l’attitude de l’être humain est seule responsable de sa capacité à devenir un monstre.

Quelle bonne idée a eu Antonin Chalon d’avoir mis en scène ce huis clos dans un container, signifiant l’espace confiné de l’abri, en le rendant transparent. Nous sommes en première ligne les témoins de cet affrontement où tout n’est ni noir, ni blanc. Le décor et les lumières rendent particulièrement bien l’impression d’enferment dans l’abri, on ressent l’exiguïté des lieux, le possible manque d’air, bref il ne faut pas être claustrophobe car l’ambiance est hyperréaliste !

Le texte est fort et le face à face des comédiens est intense. La pièce force notre imaginaire à se demander comment nous réagirions à la place des protagonistes. Les comédiens Nicolas Avinée et Marie Petiot sont époustouflants, leurs dialogues mais aussi leurs gestuelles sont autant de coups glaçants que nous ressentons tout au long de la pièce.

Il y a 4 chapitres dans cette pièce et on aurait pu préférer s’arrêter à la fin du troisième mais le quatrième chapitre ne démérite pas, c’est juste qu’il confirme ce qu’on pensait à la fin du troisième sans avoir eu de preuve tangible. Et c’est mieux quand l’imagination permet d’imaginer différentes fins et de les challenger entre elles.

Une expérience d’immersion fortement recommandée.

Au square Wyszynski (Paris 14) à 20h45 jusqu’au 12 Septembre, gratuit sur inscription.

Photo Marion B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s