Théâtre

Pompier(s)

z65

 

Elle : elle aime l’homme et il l’aime évidemment car il lui a donné le plus intime. C’est qu’elle croit car enfin comment donner l’intime si n’est pas intime ?

Lui : mais elle ne disait rien, elle venait… je ne l’ai forcé à rien, elle ne disait rien !

L’homme, pompier, aurait abusé d’elle avec ses collègues mais si le corps de la fille a 25 ans, dans sa tête, ce n’est pas la même chanson…

Pompier(s) est un texte de Jean-Benoît Patricot où se livre un duel de deux voix qui ne se comprennent pas dans une salle de tribunal avant la comparution dans un premier temps,…

La metteure en scène Catherine Schaub organise le huis clos avec une tension palpable qui pose une question importante : comment ne pas dépasser les limites des uns et des autres si on ne se comprend pas ? Pourtant ils parlent la même langue mais la compréhension n’est pas la même… Et chaque spectateur trouvera que les arguments des uns et des autres vacilleront chacun à leur tour… On ne sait sous quel angle se positionner pour aborder ce qu’il s’est passé.

 C’est une pièce coup de cœur et coup de poing sur une thématique qui plane dans notre actualité.

Et puis il y a Géraldine Martineau qui est la fille… troublante de simplicité et naïveté. Elle est magnifique ! Face à elle, c’est Antoine Cholet qui est le pompier et son interprétation fait basculer notre jugement à plusieurs reprises tellement les arguments sont assénés avec force.

Pompier(s) jusqu’au 13 Octobre 2019 au théâtre du Rond-Point.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s