Classique

Mademoiselle Julie

z530

 

‘Mademoiselle Julie’ est une pièce sombre sur la lutte des classes et la lutte entre homme et femme. Ces deux combats sont inextricablement liés dans cette pièce. Julie, fille d’un bourgeois de province, profite de l’absence de son père pour tester un soir de fête de la Saint Jean, son pouvoir de domination via un jeu de séduction malsain, sur Jean le valet de son père. Mais attention dans ce genre de jeu les positions dominant/dominé pouvant rapidement changer de bord….

Fidèle à son habitude, Strindberg instille un malaise qui va croissant avec l’avancé de l’intrigue et la metteure en scène Julie Brochen, s’inspirant d’une traduction que j’ai beaucoup apprécié de Terje Sinding nous sert un spectacle basé sur la force du texte, il n’y a pas d’effets superflus.

A l’instar d’autres productions, ce ‘Mademoiselle Julie’ repose sur le texte et c’était un pari risqué car cette pièce est difficile à jouer mais c’est un pari réussi pour Anne Brochen, qui incarne Kristin la troisième protagoniste de cet affrontement. Son rôle de servante tout en retenue bien que l’on sente aussi sa colère qui couve sous le masque, met d’autant plus en valeur la violence des rapports entre Julie et Jean, violence exprimée par le mépris et l’orgueil des deux comédiens.

Ces deux comédiens sont Anna Mouglalis dans le rôle de Mademoiselle Julie et Xavier Legrand dans le rôle de Jean le serviteur. Ils forment un duo fantastique ! Il faut les voir se tourner autour, se rapprocher puis s’éloigner pour comprendre qu’il s’agit d’une danse, danse dangereuse en soi mais qui fait partie des apprentissages des relations maitre/valet. On se demande en les regardant qui mène la danse…

Je réitère : ces deux-là savent danser !

Il y a aussi la voix d’Anna Mouglalis : Ce timbre un peu rauque qui me fait chavirer.

Et il y ce lieu, décor créé par Lorenzo Albani : une immense cuisine sombre où toute l’intrigue va se nouer, qui contribue à l’ambiance de malaise. Je salue aussi l’ambiance sonore toute en finesse de Fabrice Naud qui complète ce tableau.

C’est réussi !

A l’Atelier jusqu’au 30 Juin 2019.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s