One man ou one woman show

Antonia de Rendinger, moi jeu !

 

z507

 

Tout part d’un rêve d’enfant : un jour, la petite Antonia sera une grande vedette, elle montera sur scène pour incarner toutes sortes de personnages sous les ovations du public. Nous croisons donc une spécialiste de l’allaitement, des mères aux conceptions de l’éducation radicalement différentes, une prof de SVT qui n’a pas peur d’appeler un chat une chatte, une épouse en pleine crise… mais aussi Cléopâtre, un dragueur, des femmes du monde entier interrogées sur leur vie intime.

Antonia n’est pas une inconnue pour moi : je l’ai découverte lors de ses participations dans l’émission « on ne demande qu’à en rire » et, si j’ai manqué son précédent spectacle, j’ai assez cru en elle pour la soutenir sur Ulule . C’est peu de dire que je suis arrivée avec un à-priori positif à son encontre.

C’est cependant encore plus conquise que je suis ressortie de la salle Poirel deux heures et demie plus tard. La dame a vraiment tous les talents!

D’abord celui de l’écriture: chaque sketch plante rapidement son décor et Antonia a l’art, en une phrase, de caractériser ses personnages. Elle maîtrise aussi bien l’alexandrin dramatique pour évoquer les déboires conjugaux d’une reine d’Egypte, dont elle magnifie le côté trivial, que le langage brut de décoffrage d’une habitante des barres de banlieue. Précise, érudite mais jamais pédante, sa plume est un vrai bonheur. Elle excelle dans l’art de prendre les clichés à rebours pour nous mener jusqu’à une chute hilarante.

Ensuite, Antonia est une formidable interprète, capable d’incarner une impressionnante gamme de personnages, se lançant même dans l’exercice de l’imitation dans une délectable séquence où les icônes de la scène francophone, de Barbara à Ferré, en  prennent pour leur grade. Elle se métamorphose sous nos yeux, tout aussi crédible en  professeur sexagénaire qu’en élève de CP ou en bombe italienne. Là encore, son art de la nuance fait merveille et l’on devine une grande maîtrise de nombreuses langues…  Les presque deux heures de spectacle s’enchaînent sans la moindre baisse d’énergie. J’ai énormément ri et j’en reprendrais volontiers une tranche.

Un mot encore pour parler de sa générosité vis-à-vis du public. Avant de débuter le spectacle, Antonia est venue inciter les spectateurs des derniers rangs à occuper les places vides sur le devant, détendant l’atmosphère avant la première partie de Mademoiselle Serge. À la fin, elle a chaleureusement invité chacun de ceux qui le souhaitaient à venir lui parler après le spectacle, quitte à la suivre au restaurant dont elle a dévoilé l’adresse. Antonia ne joue pas à la star, mais elle est vraiment faite de cette étoffe.

Chronique de Lucy Siam, spectacle vu à Nancy.

 

Prochaines dates d’Antonia :

Le 15 Mai 2019 Plougastel

Le 17 Mai 2019 à Toulon au Colbert

Le 24 Mai 2019 à Seignanx

Du 6 au 17Juillet 2019 : festival Off d’Avignon au Paris

Le 2 Novembre 2019à Avignon au Paris

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s