Théâtre

Lettres à Felice

z333

 

Cette pièce, basée sur la correspondance de Franz Kafka à sa douce Félice est mise en scène par Bertrand Marcos. Chacun se partage la scène, Isabelle Carré d’un coté et Dominique Pinon de l’autre.

Franz Kafka a rencontré Félice Bauer à Berlin en 1912. Dès que Franz rentre à Prague , il trouve un motif pour écrire à Félice qui vit à Berlin avec sa famille. Ils auront une correspondance fournie sur quelques années. Félice Bauer conservera plus de 500 lettres qui seront publiées bien après la seconde guerre mondiale.  Nous aurons uniquement les paroles Kafka. J’aurai aimé lire aussi les réponses de Felice.

Kafka est à son bureau de travail et il prend la plume pour entreprendre Félice d’un projet de plus en plus précis et entreprenant. Franz est amoureux de Felice…

C’est bien une lecture à laquelle nous assitons et celà aurait pu se revéler dommageable mais Dominique Pinon nous propose un extraordinaire Kafka qui nous parle :  il est vivant et nous émeut, on suit toutes ses émotions : joie de recevoir une lettre de Felice, abattement quand le facteur est passé sans déposer une lettre de la belle, ennui les jours férié, sans parler de ses angoisses, sa jalousie,… Au fil des échanges on percevra la folie qui guette cet écrivain et on applaudie bien fort la prestation de Dominique Pinon.

Isabelle Carré lit des réponses qui lui sont adressées mais son ton est un peu moins vibrant et moins assuré que celui de Dominique Pinon.

A l’Atelier jusqu’au 1 er Juillet 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s