Concert classique

Maria José Siri et Grégory Kunde (TCE)

z305

 

Le TCE accueillait l’orchestre du Teatro Comunale di Bologna et son directeur Michele Mariotti pour deux soirées exceptionnelles  : L’italienne à Alger de Rossini et une soirée spéciale Verdi/Rossini en compagnie de deux chanteurs d’exception Maria José Siri et Gregory Kunde. C’est à cette dernière soirée que j’ai assisté.

Au programme : des extraits d’Aida, la force du destin, Macbeth, Guillaume Tell,… Un programme qui a du charme !

Mais il n’y a pas que le programme qui a du charme !  Niveau charme, c’est Maria José Siri qui remporte la mise haut la main. La soprano uruguyaine nous a charmé dès le début du spectacle et nous a tenu en son pouvoir, totalement ensorcelé jusqu’à la fin. Il faut dire que sa voix est magnifique, claire et pure et ses duos avec le ténor Gregory Kunde soulignait plus encore la puissance vocale de Maria José Siri sans pour autant que Gregory Kunde ne lui serve seulement de faire valoir, il a lui aussi une fort belle voix et une belle prestance. Nous avons donc eu de beaux duos équilibrés lorsqu’ils chantaient ensemble. Leur prestation solo furent aussi admirables, évidemment !

Nos chanteurs étaient soutenus par un orchestre italien de belle qualité avec une direction précise de Michele Mariotti. J’ai beaucoup aimé sa direction vive et sautillante. L’orchestre est excellent, chaque famille d’instrument apportant sa richesse à l’ensemble mais mon coup de coeur sera pour la harpiste qui m’a fait succomber aux notes veloutées qu’elle a produites avec tant de douceur.

Au final, les deux heures de concert sont passées bien trop vite à mon gout et c’est toujours un signe de qualité quand on a cette impression.

Soirée du 23 Juin 2018 au TCE

Programme :

Verdi Sinfonia extraite des Vespri siciliani
« Ecco l’orrido campo », « Teco io sto… » air et duo extraits d’Un ballo in maschera
Danses extraites de Macbeth
Rossini Ouverture de Guillaume Tell
Verdi « Pur ti riveggo, mia dolce Aida », duo extrait de Aïda
Rossini Danses extraites de Guillaume Tell
Verdi « Pace mio Dio », air extrait de La Forza del destino
« Forse la soglia attinse », air extrait d’Un ballo in maschera
« Ah per sempre mio bell’angelo », duo extrait de La Forza del destino

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s