Théâtre

Dali

z327

 

A partir d’une conférence prononcée par Salvador Dali à la Sorbonne en 1955 où il arriva dans une Rolls Royce blanche contenant mille choux-fleurs… et prononça un discours sur l’art contemporain, le surréalisme et sur La Dentellière de Vermeer dont la structure trouverait son origine dans la corne du rhinocéros… Allo ? Me direz vous. Ne vous inquiétez pas, je vous répondrai : C’est du Dali tout craché !

A travers cet entretien débridé (et qui peut paraître vraiment sans queue ni tête si on n’est pas assez attentif), l’auteur de la pièce Christophe Gauzeran, nous donne les clés de ce personnage hors norme. L’homme est fier, excentrique et passionné mais aussi plein de contradictions. Il a un charisme indéniable et on a envie d’essayer de le comprendre (l’explication de l’origine du tableau des montres molles est un must).

Philippe Kieffer effectue la prouesse de faire revivre Dali sur scène c’est remarquable ! Il lui ressemble beaucoup (le travail de maquillage est bluffant) et bien sur la gestuelle est très travaillée, c’est vraiment réussi. Les costumes aussi semblent tirés de la garde robe du Maitre.

Christophe Gauzeran, joue le rôle du journaliste qui pose les questions pour permettre à l’artiste de nous exposer ses théorie sur l’art contemporrain (j’avoue, j’adhère à son propos !) entre autres. Il permet de relancer les explications.

Aux Mathurins jusqu’au 19 Aout 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s