Théâtre

Voyage en ascenseur

z314

 

Ma grande angoisse portée sur scène : rester coincée dans un ascenseur ! Que ferai je ainsi confrontée à mes peurs ?

J’avais donc une appréhension personnelle avant de voir cette pièce et puis je ne connaissais pas le potentiel théatral de Corinne Touzet (dont j’avais de fades souvenirs dans des séries télé assez moyennes), et je me demandais donc comment la pièce allait pouvoir durer 1h20 sans tourner en rond… Bref beaucoup d’incertitudes ! Alors je vous rassure de suite, on passe un bon moment dans ce huis-clos entre deux étages !

L’histoire : C’est la rencontre de deux univers que tout oppose. Début de week end de l’Ascension, Juliette, la femme du patron, chic, une blanche un peu déconnectée de la réalité et abandonnée, et en face il y a Moctawamba, l’homme de ménage noir, à la fois discret, adepte du yoga, poète et père d’une famille nombreuses, se retrouvent coincés près du second sous-sol de l’entreprise dans un ascenseur… Comment vont ils gérer ce long week end de pont ensemble ?

C’est Sophie Forte qui a écrit cette pièce savoureuse. Bien sur, il va y avoir l’opposition de style des deux personnages mais aussi la découverte de leur vie respective et de leurs peurs. Alors ça ressemble à une comédie et effectivement on rit mais le propos est plus profond que ça et c’est ce qui m’a plu dans cette pièce.

Pour la pièce puisse durer 1h20 on dépasse donc le stade de la comédie basée sur les stéréotypes qu’on imaginent facilement pour découvrir les deux protagonistes au travers d’histoires qu’ils se racontent et de moments plus ou moins gênants qui vont forger leur relation particulière. Cette expérience permet à chacun de découvrir l’autre mais aussi de se regarder soi même sans filtre et revoir ses propres certitudes.

Les deux comédiens Corinne Touzet et Jean-Ernst Marie-Louise sont magnifiques, j’ai été charmée par leur interprétation, chacun possédant un style propre qui lui va superbement ! Ils occupent l’espace qui leur est alloué avec naturel.

Bref, cet incident d’ascenseur est un petit bonheur mais je ne vais pas tenter le diable, je continue à prendre les escaliers au travail et pas les ascenseurs !

 

 

De Sophie Forte. Mise en scène d’Anne Bourgeois assistée de Betty Lemoine.

Avec Jean-Ernst Marie-Louise et Corinne Touzet.

Au théâtre Rive Gauche, du mardi au dimanche jusqu’au 29 Juillet 2018

www.theatre-rive-gauche.com

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s