Théâtre

C’était quand la dernière fois

z267

 

Madame (Virginie Hocq) annonce avec le sourire à Monsieur (Zinedine Soualem) lors d’un diner dans leur cuisine qu’elle vient de l’empoisonner… C’est sur que ça ne parait pas très crédible comme situation de départ et la suite des évènements ne le sera pas non plus mais on peut faire feu de tout bois si le résultat est drôle. En l’occurrence, on va rire pendant cette pièce donc tout va bien !

On rit certes, mais le début est un peu long à se lancer. Il manquait quelque chose à mon sens pour que la salle se mette à rire. Et puis d’un coup nous nous sommes mis à rire franchement. Il faut dire que ne serait ce que le contraste physique du couple entre la grande Virginie et le fin Zinedine, on a déjà envie de sourire. Les deux comédiens s’en donnent à coeur joie en se balançant des horreurs avec le sourire. Ils sont parfaits.

La mise en scène de Johanna Boyé est précise, les déplacements sont millimétrés. La comédie de boulevard remplit son rôle de nous détendre et nous faire penser à autre chose.

Au Tristan Bernard jusqu’à 28 Avril 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s