Concert pop

The Rolling Stones, No filter tour

 

e3

 

Je préfère prévenir, ce qui suit est un avis absolument pas objectif.  🙂

Je clame bien fort mon amour pour les Rolling Stones depuis très longtemps. Les pierres qui roulent et moi en concert, c’est une histoire qui a commencé en 1982 à Auteuil avec Téléphone en première partie, j’étais une jeune ado et c’était mon tout premier concert rock et on fêtait déjà les 20 ans de carrière du groupe. J’en garde un souvenir fabuleux avec Mick Jagger passant au-dessus de nos têtes grâce à une grue. Je les avais déjà vu 10 fois, est ce que la onzième allait aussi bien se passer ?

D’abord nouveau lieu, la U Arena : pratique d’accès via le RER, signalisation des entrées plutôt correcte, temps d’accès à l’enceinte très long, les fouilles et contrôles de sécurité en sont la cause. L’endroit est beau mais ça reste une enceinte de béton donc pour le son live, il faudra être tolérant, je m’attends au pire… Il y a donc de l’écho comme le fait remarquer Mick facétieusement. Je pense par contre, que les matchs de rugby du Racing seront top dans ce stade.

Je passe sur la première partie car je suis arrivée tard, je n’ai pas pu l’apprécier à sa juste valeur.

21h et des poussières, l’annonce traditionnelle ‘ Ladies and gentlemen, the Rolling Stones’ résonne et voilà c’est parti pour un concert de folie de plus de 2 heures.

Jumpin’ Jack flash démarre sur les chapeaux de roue avec un Keith Richards qui semble un peu fatigué mais content d’être là. Oui, je reconnais Keith a du mal, il a fait quelques pains mais je ne peux pas lui en vouloir c’est Keith ! Et puis, il y a Ron pour rattraper les riffs foireux, fidèle au poste et assurant sans problème la technique. Seule concession que je fais aux grognons, Keith pourrait s’abstenir de chanter car sa voix est loin d’être parfaite, les deux titres chantés par ses soins, on peut s’en passer.

 Mick, par contre, semble prodigieusement en forme et les quatre écrans géants font le job, suivant l’anglais sautillant un peu partout sur la scène. Au niveau vocal je suis bluffée, il assure toujours aussi bien ! Mick se fait toujours plaisir quand il vient en France, il speak french !! Nous avons droit à quelques tirades avec son so charming accent !

On enchaine des hits internationaux Sympathy for the devil, Midnight rambler, Brown sugar,… mais aussi des morceaux moins joués dont une version d’Angie qui m’a toute retournée.

Ce concert 2017 est un grand cru de tubes que nous connaissons tous et dont le final en apothéose est atteint sur Satisfaction lors du rappel.

Ci dessous la set list :

e2

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s