Pièce contemporaine

Au but

z138

 

Katwijk : villégiature habituelle des vacances pour une mère (l’excellentissime Dominique Valadié) et sa fille (la non moins excellente Léna Bréban) va se trouver agrémenter d’un nouveau venu : un jeune auteur dramatique au succès fulgurant (Yannick Morzelle).

Il a été invité par la mère à la suite de la représentation de sa pièce ‘sauve qui peut’, pièce qu’elle a détestée, pièce que sa fille a adorée. On suit dans une première partie la mère et la fille dans la préparation des bagages pour leurs congés :

Cette mère nous apparaît assise dans un canapé où elle semble soliloquer longuement mais sa fille est à portée d’oreille et vaque autour d’elle à la préparation des malles, elle répond par monosyllabe à sa mère comme un robot mais les expressions de son visage sont éloquentes. L’opposition entre la mère assise qui bavarde sans fin et la fille silencieuse qui tourne autour d’elle est très réussie.

z140

Crédit DR Scènes&Cités

 

La mère que tout dérange, distille son venin sur tout son entourage : la pièce vue la veille, le théâtre en général, son défunt marin, sa propre fille,… Elle tient un discours rempli d’animosité et assène à sa fille des propos particulièrement affreux. Fille qui reste admirablement stoïque à l’énoncé de certaines horreurs par sa mère.

Dominique Valadié incarne cette mère infernale avec brio, la moindre nuance du discours est restituée avec justesse. On la hait si facilement, mais quand va-t’elle arrêter de dire des horreurs ? En face, Léna Breban, répond tout en finesse avec ses expressions faciales. Cette première partie est ma préférée.

Dans la seconde partie, nous sommes arrivés à Katwijk et l’auteur découvre la maison et son hôtesse manipulatrice. Y trouvera-t-il une idée pour une nouvelle pièce ?

Christophe Perton fait de la pièce de Thomas Bernhard, un exercice de style pour Dominique Valadié où elle excelle. C’est un peu long à mon gout (2h) et normalement je ne suis pas sensible à ce type de propos mais le personnage de la mère est tellement passionnant que j’ai vraiment apprécié.

 

Au Poche, jusqu’au 5 Novembre 2017

z139

Crédit DR Scènes&Cités

b

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s