Classique

Cyrano de Bergerac

z94

 

Il fallait oser : pas d’entracte pour une pièce de 2h40, une mise en scène qui transpose l’action dans un asile psychiatrique de nos jours, une interprétation qui sublime un Cyrano qui ressemble fort à un misanthrope.

Je ne sais ce qui m’a le plus charmé dans cette pièce : la troupe de comédiens autour de Cyrano qui jouent sans surjouer les aliénés de l’asile, cette mise en scène moderne réussie avec des idées qui m’ont fait sourire comme le balcon ou bien le jeu de Philippe Torreton qui est fabuleux du début à la fin (comme d’habitude me direz-vous) mais aussi les silences éloquents et les choix musicaux totalement en phase avec l’ambiance.

Bien sûr pour une longue pièce, il y a des moments où on décroche un peu mais cela semble normal. Et puis il y a ce moment magique où l’émotion de la dernière scène nous submerge et a emporté la fatigue due aux 2h40 de spectacle sans entracte et nous nous levons pour acclamer les comédiens avec des yeux qui brillent.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s