Classique

Feydeau(x)

 

z234

 

Quels délices ces 3 pièces de jeunesse du Maitre Feydeau ! Il avait une vingtaine d’années lorsqu’il a écrit ces trois là : ‘amour et piano’, ‘par la fenêtre’ et ‘fiancés en herbe’.

Trois petites gourmandises qui laissent présager des grandes pièces du maitre, elles se dégustent avec plaisir et simplicité. Feydeau avait déjà compris tout le ressort comique qu’il pourrait extraire des situations de quiproquos des couples.

La première met en scène une jeune fille de bonne famille qui doit recevoir sa première leçon de piano mais il y a confusion sur le professeur. La seconde, très proche de l’écriture de pièces plus connues de Feydeau, met en scène un quiproquo conjugal que l’on admire depuis une fenêtre. La dernière a quelque chose de très touchant mettant en scène deux enfants qui veulent faire comme les grands.

Pas besoin de décor, jusque quelques meubles pour laisser les histoires nous emmener dans leur confusion.

On sent bien que la troupe s’amuse, nous aussi, c’est donc une soirée réussie.

Au Lucernaire, jusqu’au 21 Janvier 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s