Théâtre

La dame céleste et le diable délicat

z497

 

Le Studio Hébertot, comme à son habitude, nous propose encore une perle avec cette adaptation du roman La Dame céleste et le Diable délicat. Je précise que je ne connaissais pas le roman avant d’avoir vu la pièce et que je me suis jetée dessus à la sortie du théâtre pour retrouver l’ambiance de ce moment à part.

Hiver 1982. Claude a 34 ans et est médecin, Gilberte en a 70 et elle ‘est’ la danse. Lors d’une soirée à l’opéra Garnier, leurs mains se frôlent… et ne se quitteront plus….

 De cette improbable rencontre naîtra un amour singulier et magnifique.

Loin du commun des mortels, totalement hors des sentiers battus de la vie, Ces deux esprits sont pris dans un tourbillon de grâce et leur histoire sublimera les épreuves de la vie et de la mort.

C’est avec beaucoup de délicatesse et de sobriété que Stéphane Cottin met en scène le roman de Claude-Alain Planchon. Il y a un joli fond sonore et visuel pour accompagner l’histoire. La justesse des comédiens nous permet de nous plonger avec bonheur dans ce voyage poétique qui contient des touches d’humour et de la gravité.

Bérengère Dautun est une Gilberte à fois forte et fragile qui nous émeut quand elle évoque son amour pour Claude et Alexis Neret est l’incarnation de la passion. L’alchimie entre les deux fonctionne parfaitement et nous sommes pleinement immergés au cœur de leur relation, de leurs joies et leurs peines.

Un moment de grâce que je recommande.

Au Studio Hébertot jusqu’au 23 Juin 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s