Théâtre

La collection

y3

 

Quelle belle version de la Collection d’Harold Pinter livrée par Thierry Harcourt !

Une version millimétrée où toute la scène est utilisée à bon escient ce qui fait qu’on ne se perd jamais entre l’appartement du couple Stella (la belle Sara Martins) et James (l’inquiétant et réjouissant Nicolas Vaude) ou le loft de Bill (un Davy Sardou excellent tout en ambiguité) et son comparse (Thierry Godard qui impose son personnage en douceur). Je dis comparse car on n’est pas bien sur de la nature des relations entre Bill et lui… On est dans le monde de Pinter, l’ambiguité est reine !

Un autre titre de la pièce pourrait être : la vérité est ailleurs, car on passe notre temps à chercher ce qu’il s’est vraiment passé entre Stella et Bill à Leeds et chacun nous sert une version des faits qui peut être interprétée de plusieurs façon. Donc nous ne saurons pas ce qu’il s’est passé et quelque part ça ne me dérange pas car les duels entre les comédiens sont fabuleux : regards échangés, attitudes marquées, et propos sujets à interprétations multiples nous régalent.  Je répète : Oui, on ne sait pas ce qu’il s’est passé et ce n’est pas grave !

Les quatre comédiens sont fabuleux mais il faut souligner que Nicolas Vaude réussi le tour de force d’être à la fois un mari jaloux et menaçant mais aussi drole, chapeau bas Monsieur !

A partir du 2 Février 2018 au Théâtre de Paris, salle Réjanne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s