Théâtre

La femme qui ne vieillissait pas

Betty tombe amoureuse d’André à 18 ans, ils se marient et ont un fils qu’ils adorent. La vie se déroule tranquillement pour cette petite famille. Betty est une jeune femme épanouie et s’est tout naturellement qu’elle devient modèle d’un grand projet photographique pour Fabrice, l’année de ses 30 ans : « Du Temps » ; tous les ans, à une date précise, Fabrice photographie ses modèles dans la même position et avec les mêmes vêtements. Ils ont trouvé une attitude de Betty qui servira de référence pour les prises de vue des années futures. Betty regarde le cliché choisi et se trouve belle. Ainsi tous les ans, Betty reprend la même pose dans les mêmes habits. Le temps passe, les photos s’accumulent mais Betty a toujours 30 ans… Pourquoi le temps ne raconte t’il pas l’histoire de sa vie sur son visage ?

Une jolie histoire d’acceptation de soi que cette pièce restitue avec beaucoup de douceur. Françoise Cadol est une Betty magnifique et c’est elle, lorsqu’elle a découvert le roman de Grégoire Delacourt, qui a voulu l’adapter pour la scène. Les éditions Lattès ont donné leur accord à condition qu’elle ne modifie aucun mot et Tristan Petitgirard a de suite adhéré au projet pour la mise en scène.

Derrière ce texte aux mots simples et touchants, il y a une histoire qui parle à chacun. La quête de la jeunesse éternelle est sérieusement ébranlée par le quotidien de Betty qui nous livre des morceaux choisis de sa vie comme des instantanés : jalousie des amies, éloignement de proches,… rien ne lui sera épargné. Et la voilà à espérer ses premières rides avec impatience, ce qu’elle souhaite c’est avoir ‘l’éphémérité’ de la jeunesse. Un comble, non ?

Le travail autour de la comédienne est le fruit d’une collaboration d’une équipe qui se connait : Tristan Petitgirard a déjà travaillé de nombreuses fois avec Denis Schlepp aux lumières et Romain Trouillet pour la musique, ça se sent : l’ensemble est particulièrement harmonieux et sert le texte avec justesse.

Une pause douceur recommandée.

Au festival d’Avignon Off 2021, Théâtre Buffon du 7 au 31 juillet 2021 à 15h25

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s