Théâtre

Un amour de jeunesse

 

z022

Ivan Calbérac nous propose une nouvelle histoire ‘un amour de jeunesse’ qu’il a écrit et mis en scène toujours au théâtre de la Renaissance où il nous avait fait rire la saison passée avec ‘la dégustation’.

Quand ils étaient jeunes et insouciants, Maryse et Antoine se sont ‘mariés’ dans un ashram en Inde. La vie les a séparés : elle est partie faire de l’humanitaire en Afrique. Antoine a changé, lui qui est issu d’une famille sans le sou, est devenu une grande fortune grâce à l’explosion d’internet. Il vit aujourd’hui avec Diane, issue de la vieille noblesse française et qui écrit des livres, mais pas pour gagner de l’argent, non mais quelle horreur !!! Mais voilà, Maryse qu’il avait totalement oubliée, resurgit dans sa vie pour divorcer. L’avocat d’Antoine l’alerte qu’elle est en droit de réclamer la moitié de ses biens… Il va donc se lancer dans une série de mensonges afin de faire croire qu’il est toujours le même et est resté fauché.

Voilà donc une comédie sur le rapport à l’argent et sur comment nous changeons au fil du temps.

Alors oui on a déjà entendu beaucoup de choses sur le sujet mais voilà quand c’est bien écrit, on en rit toujours autant. Bien sûr, il y a un petit côté caricatural entre les Parisiens riches et les banlieusards loosers mais c’est vraiment réussi d’autant que Stephane de Groodt s’en donne à cœur joie pour nous faire rire (mémorable scène avec la pâtée du chat). La farce sociale demeure savoureuse.

La mise en scène d’Ivan Calbérac est bien rythmée, elle contribue à ne pas faire baisser l’attention des spectateurs lors des changements de décors qui sont très sympa et la scénographie d’Edouard Laug donne une belle dynamique à l’ensemble.

Les comédiens sont très bien mais mention spéciale pour Stéphane De Groodt qui lui semble vraiment s’amuser beaucoup, Nelly Clara, en gouvernante qui n’a pas sa langue dans sa poche. Isabelle Gélinas est merveilleuse et son ‘décalage’ avec la réalité est hilarant.

Bref une bonne soirée qui détend.

Au théâtre de la Renaissance mais on ne sait plus quand on pourra y aller…. ou sur le replay de F2

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s