Danse

Le lac des cygnes (TCE)

z62

 

Irina Kolesnikova, la danseuse étoile du St Peterbourg Ballet, reprend son plus beau rôle d’Odette – Odile dans cette version classique du chef-d’œuvre de Tchaïkovski.

Version classique en effet, avec décors et costumes somptueux certes mais vraiment très (un peu trop à mon goût) classique, on ne va pas changer l’école russe du jour au lendemain car ça demeure un spectacle magnifique. Beaucoup d’enfants dans la salle qui découvraient le ballet et qui en ont pris plein les yeux vus les commentaires entendus en sortant.

Pour celui qui découvrait ce ballet pour la première fois, il y aura eu matière à s’émerveiller plus d’une fois, cependant une oreille attentive pouvait déplorer le manque de puissance de l’orchestre. Clairement, les musiciens dans la fosse n’avaient pas la puissance nécessaire pour remplir la salle de spectacle, il manquait une ligne de basse profonde afin que toute l’ampleur de cette merveilleuse musique s’exprime. Pour ma part, je l’ai vraiment ressenti au moment de la reprise du thème principal qui manquait d’envergure pour moi, je n’ai pas été transportée aussi complètement que j’aurai pu l’imaginer.

L’histoire étant connue, restait à voir comment elle serait mise en scène et interprétée par la troupe. En cela, la troupe mérite des éloges, elle est magnifique de technicité et synchronisation (mention spéciale pour la « danse des petits cygnes » lors du second acte).

Le fou et le baron von Rothbart sont des personnages qui ont une présence imposante avec des sauts et des pirouettes impressionnantes. Par contre, déception de la part du prince Siegfried, il danse fort peu, servant essentiellement de faire valoir aux deux cygnes incarnés par Irina Kolesnikova. J’aurais aimé le voir courtiser Odette en exposant son savoir-faire et aussi assister à une belle joute dansée contre von Rothbart qui fut malheureusement beaucoup trop courte.

Autre point surprenant pour moi, il n’y a presque pas de portés dans ce ballet, pourtant l’histoire s’y prête plutôt bien.

Dernier point qui m’a un peu agacé : à la fin de chaque morceau ou presque, les artistes viennent saluer le public.

Au final, une belle soirée mais avec un petit manque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s